Rupture du tendon distal du biceps

En règle générale, une rupture du tendon distal du biceps brachial se produit chez les hommes dont l’âge se situe entre 40 et 60 ans.
Le mécanisme est habituellement une extension forcée soudaine appliquée sur un coude en flexion et en supination. L’incidence de cette lésion est en augmentation et représente aujourd’hui 10% de toutes les ruptures du biceps.

Les causes d’une rupture du tendon distal du biceps

L’étiologie est probablement multifactorielle, mais liée à la dégénérescence du tendon en regard de la tubérosité radiale, par conflit mécanique répété en pronosupination. Le tabac et les cortico-stéroïdes peuvent aussi dégrader davantage le tendon .

Histoire naturelle
Une rupture non traitée du tendon du biceps distal conduit à une perte de 40% de la force en supination et une perte de 30% de résistance à la flexion (Nesterenko S, Domire ZJ, Morrey BF, Sanchez-Sotelo J. Elbow strength and endurance in patients with a ruptured distal biceps tendon. J Shoulder Elbow Surg 2010 ;19:184-9.) .

La puissance de supination soutenue est réduite d’au moins 50%. Pour ces raisons, une intervention chirurgicale est généralement recommandée dès que possible , à condition de ne pas méconnaître le diagnostic.

Les caractéristiques cliniques d’une rupture du tendon distal du biceps

  • L’histoire de la blessure est caractéristique.
  • L’aspect clinique du bras est aussi caractéristique, marqué par l’ascension du volume musculaire du biceps.
  • Une douleur est signalée en flexion et supination contre résistance.
  • Les ecchymoses apparaissent au cours des prochaines heures.

Une rupture complète avec lacertus fibrosus intact (aponévrose biciptale), ou plus rarement une rupture partielle, rendra le diagnostic plus difficile.

Diagnostic d’une rupture du tendon distal du biceps

Toutefois, le tendon rétracté et rompu est rarement palpable en raison de l’œdème associé bien qu’il y ait toujours une déhiscence dans le pli du coude dans les ruptures complètes. Cela est très différent du côté normal, surtout si le patient tente de résister en flexion et supination du coude.

Examens complémentaires

L’échographie peut rapidement et élégamment montrer la rupture, mais dans les cas équivoques, l’IRM est plus susceptible de montrer l’anomalie des tissus mous.

Les options de traitement d’une rupture du tendon distal du biceps

Lésions récentes (avant la troisième semaine post-traumatique). Il y a peu de controverse. La réinsertion du tendon est la procédure de choix. La technique d’incision double a montré sa fiabilité . Le tendon est récupéré en avant et passé à travers les os de l’avant-bras pour être réinséré par voie postérieure, à l’aide d’ancres.

Lésions anciennes En raison de la rétraction du tendon, la réinsertion directe devient impossible et les résultats des techniques de greffe tendineuse sont incertains et bien inférieurs. L’option chirurgicale est alors inadaptée et l’accent sera mis sur le traitement fonctionnel.

LEXIQUE voir
GALERIEvoir
LIENS UTILESvoir
ACTUALITÉSvoir
ACCÈSvoir
CLINIQUE DU SPORTvoir